Skip links

Une rue Caroline Binder à Wintzenheim: la reconnaissance d’une femme engagée

Une rue Caroline Binder à Wintzenheim : la reconnaissance d’une femme engagée

Samedi 20 novembre 2021, la rue de la Chapelle à Wintzenheim-Logelbach est devenue rue Caroline Binder, en hommage à celle qui est à l’origine de Résonance, une association qui œuvre pour la protection et l’accompagnement des enfants, des jeunes handicapés et des familles dans le Haut-Rhin. Le siège de Résonance, ses pôles Petite Enfance et Handicap sont situés à Logelbach, à deux pas de la nouvelle rue. La rue Caroline Binder a été baptisée ce samedi par le Maire de Wintzenheim, M. Serge Nicole, le Maire de Colmar et Président de l’agglomération colmarienne, M. Eric Straumann, le Président et la Directrice Générale de l’association Résonance, M. Guy Zolger et Mme Nadine Blot, en présence de Mme Martine Dietrich, Conseillère de la CeA, Mme Sylvie Michel, diacre de la Paroisse protestante de Colmar, Mme Schilder, Présidente de la Conférence Saint Vincent de Paul de Wintzenheim, des membres de l’association Résonance et des riverains.

Se souvenir de l’engagement de Caroline Binder

Caroline Binder a déjà plus de 50 ans lorsqu’elle fonde, en 1885, avec l’aide du Maire de Colmar Camille Schlumberger et du Pasteur Horst de la paroisse protestante, un foyer pour filles-mères. Cette protestante engagée a à cœur de venir en aide à de jeunes mères célibataires en grande difficulté sociale. Elle s’inspire du travail de Bertha Lungstras, qui fonde en 1973 un foyer pour « filles perdues » à Bonn. Après avoir franchi de nombreux obstacles et avoir combattu les préjugés de la société de l’époque, Caroline Binder crée une pouponnière 80 Grand’Rue à Colmar, qui est reconnue d’utilité publique en 1893.

Depuis 136 ans, l’œuvre de Caroline Binder a prouvé son efficacité grâce à une chaîne ininterrompue de bénévoles engagés, de professionnels compétents et conscients de l’impact de leur action quotidienne auprès des publics accompagnés.

En 1919, l’établissement est dénommé « Pouponnière – Maison de Protection Maternelle ».

Dans les années 1950, l’Association transfère son activité à Logelbach, chemin des Confins.

Depuis le début de l’aventure, l’association ne cesse de se développer, sous le nom de Caroline Binder, à Logelbach, Colmar et Ingersheim.

En 2018, l’Association Caroline Binder et la Fondation Saint-Jean de Mulhouse s’unissent et donnent naissance à l’Association Résonance pour répondre globalement aux besoins des enfants, des adolescents, des parents, des familles et des personnes en difficulté.

 

Un hommage aux professionnels, bénévoles engagés et aux enfants et familles accompagnés

Cette cérémonie salue l’action de Caroline Binder et honore également les bénévoles et les 300 professionnels qui œuvrent au quotidien pour l’Association Résonance, accompagnant journellement plus de 375 enfants, de nombreuses mamans et familles dans le Haut-Rhin. Elle rappelle également les fondamentaux qui animent la mobilisation des acteurs de Résonance : avoir le souci des plus vulnérables, des personnes en situation de précarité, de fragilité et les accompagner vers leur inclusion dans la société.

Résonance poursuit l’œuvre de sa fondatrice Caroline Binder, avec le soutien des partenaires publics, de la CeA, des collectivités, des bénévoles de l’association des Amis de Gustave et Caroline, des donateurs, en considérant chaque enfant, chaque homme, chaque femme dans sa dignité.

Return to top of page